Auteur Sujet: Futur réseau en N  (Lu 1496 fois)

racdavnathewe

  • Newbie
  • *
  • Messages: 14
    • Voir le profil
Futur réseau en N
« le: novembre 06, 2021, 06:45:17 pm »
Bonsoir,
J'envisage de remonter mon futur réseau en N
D’où ma question précédente pour digitaliser mes vieilles motrices.
Comment poseriez-vous les cantons avec ARDUINO ?
En feriez-vous?
S'il y a des cantons, faut-il prévoir plusieurs cartes moteurs, une par canton ?
Ça fait beaucoup de question, je sais, je vais y arriver ...
Merci

chris_bzg

  • Global Moderator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 254
    • Voir le profil
Re : Futur réseau en N
« Réponse #1 le: novembre 06, 2021, 07:13:46 pm »
Créer des cantons permet d'assurer la circulation de plusieurs trains sur une même portion de voie ; ceux-ci sont espacés par des signaux lumineux que le conducteur doit respecter.
Sur un réseau miniature, on a le choix entre conduire son train manuellement et dans ce cas il faut respecter soi-même la signalisation, ou bien confier la conduite à un automatisme qui devra prévoir l'arrêt du train si un signal est rouge.

Première question : que voulez-vous faire parmi ces deux possibilités ?
La première n'est pas très compliquée à obtenir, la deuxième l'est un peu plus.

De plus, votre voie est à sens unique ou bien est banalisée pour deux sens de circulation ? En effet, une voie banalisée est un peu plus difficile à mettre en oeuvre car il faut prévoir un double système en fonction du sens de circulation.

Enfin, il y a plusieurs méthodes pour créer des cantons et ces méthodes ne sont pas les mêmes en analogique ou en numérique. Si votre réseau est un réseau de manoeuvre (dépôt ou usine), il n'y a pas besoin de cantons. Si c'est un réseau de parade, alors celui-ci doit être assez grand pour créer des cantons car de petits cantons ne seraient pas réalistes (sauf pour un métro).

racdavnathewe

  • Newbie
  • *
  • Messages: 14
    • Voir le profil
Re : Futur réseau en N
« Réponse #2 le: novembre 06, 2021, 09:00:18 pm »
Oui, je suis conscient de tout ça.
Mon réseau sera numérique.
Je pense que je monterai le 1er proposé.
J'ai d’ailleurs commencé à y faire apparaitre les cantons. En orange des zone de ralentissement et en rouge les zones d'arrêt.
Je pense également m'orienter vers un seul sens de circulation.
Ce qui me semble difficile, c'est la gestion avec l'arduino et le nombre d'alim moteurs par canton.
 

chris_bzg

  • Global Moderator
  • Sr. Member
  • *****
  • Messages: 254
    • Voir le profil
Re : Futur réseau en N
« Réponse #3 le: novembre 07, 2021, 10:48:33 am »
Les cantons avec zone d'arrêt sont surtout faits pour un réseau analogique. Bien sûr, ils peuvent être utilisés sur un réseau numérique mais j'aurais tendance à dire que ce serait dommage de voir une motrice s'arrêter brusquement alors qu'on peut la faire décélérer progressivement jusqu'à arrêt complet devant le signal.

Je pense que ceux qui pratiquent le numérique pourront vous en dire plus sur la façon dont ils conçoivent leurs cantons. Pour ma part, je suis en analogique et j'ai donc des cantons comme vous les décrivez. Les zones d'arrêt sont simplement commandés par des relais ; vous pouvez voir cela dans cet article :
https://locoduino.org/spip.php?article204

Vous pouvez déjà vous inspirer de ce montage et de son programme pour prévoir la signalisation lumineuse.

Mais comme vous serez en numérique, je pense que vous pouvez mieux faire pour la circulation. Il faudrait rajouter des détecteurs de présence sur les cantons (plutôt que les ILS) et Arduino analyserait l'occupation et l'état du feux en fin de canton pour envoyer l'ordre à la locomotive de décélérer afin de s'arrêter devant le signal.

La solution la plus simple et qui respecte le plaisir du jeu, c'est que les états d'occupation des cantons impliquent uniquement le positionnement de la signalisation lumineuse (là, vous pouvez vous inspirer de l'article cité) et c'est à vous en conduisant votre train de respecter les feux. Dans ce cas, les cantons n'ont pas besoin de zone d'arrêt.

Mais je suis persuadé que ceux qui pratiquent le numérique vous en diront plus.

Dominique

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2611
  • 100% Arduino et N
    • Voir le profil
Re : Futur réseau en N
« Réponse #4 le: novembre 07, 2021, 11:35:53 am »
Sans vouloir me mettre en avant, regardez mon fil https://forum.locoduino.org/index.php?topic=290.0
où je décris mon réseau N tout numérique, pour 4 à 12 trains équipés de décodeurs DCC, chacun étant piloté individuellement (avec son adresse DCC spécifique), soit manuellement avec des potentiomètres, soit automatiquement avec un gestionnaire Arduino (je n'utilise aucun PC, ni logiciel de conduite genre RRTC ou autre, je fais tout moi-même), soit les deux (automatiques avec horaires et itinéraires) et manuellement avec les sécurités pour les manoeuvres.
Pour gérer les trains avec un cantonnement une description du réseau est intégrée dans le gestionnaire selon les principes décrits par Pierre59, dans cette série d'articles ici :https://www.locoduino.org/spip.php?article154.
Je combine plusieurs types de détecteurs : détecteurs de présence dans chaque zone par détection de courant, détecteur de zone d'arrêt lumineux différentiel et détecteur RFID/NFC pour lever le doute sur le train qui passe.  Je combine ce gestionnaire avec un écran graphique simple et cela fonctionne bien depuis peu. Je vais décrire tout cela quand ce sera stabilisé mais c'est du boulot !!
Pour simplifier la réalisation, j'ai développé plusieurs sous-systèmes indépendants reliés en bus Can, chaque sous-système s'occupant d'une partie du réseau (détecteurs, TCO, aiguilles, signaux, RFID, zones d'arrêt et bientôt le décor). Il n'y en pas autant que dans une Tesla mais c'est bien plus sympa à développer et j'encourage cette architecture car on peut construire pas à pas et jouer rapidement dès qu'on a les rails et la centrale DCC avec ses commandes manuelles. Le reste vient petit à petit.

Un autre exemple est le va et vient automatique et réaliste (avec accélérations et ralentissements) ici https://www.locoduino.org/spip.php?article232 qui montre comment agencer les capteurs et les commandes DCC. Bien qu'il n'y ait qu'un seul train en jeu ici, cela peut servir de base à d'autres configurations.

Mais rien ne vous oblige à tout faire comme ça.

Depuis que j'ai commencé ce projet, j'ai appris à remplacer ces montages câblés à la main sur des plaquettes à pastilles par des circuits imprimés. La version 2.0 de mon réseau sera donc plus claire.
« Modifié: novembre 07, 2021, 11:39:14 am par Dominique »
Cordialement,
Dominique

Marc-Henri

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 169
    • Voir le profil
    • Modélisme ferroviaire & électronique
Re : Re : Futur réseau en N
« Réponse #5 le: novembre 09, 2021, 08:56:11 am »
Les cantons avec zone d'arrêt sont surtout faits pour un réseau analogique. Bien sûr, ils peuvent être utilisés sur un réseau numérique mais j'aurais tendance à dire que ce serait dommage de voir une motrice s'arrêter brusquement alors qu'on peut la faire décélérer progressivement jusqu'à arrêt complet devant le signal.

Bonjour à tous,

Il y a aussi les zones d'arrêt ABC qui fonctionnent avec les décodeurs ESU, Lenz et probablement d'autres marques. Cette méthode permet les arrêts et redémarrages progressifs.

C'est ce que j'ai mis en oeuvre sur mon réseau hivernal. J'ai réalisé des cartes prenant en charge la détection ainsi que la commutation ABC qui rend le signal DCC asymétrique et déclenche le freinage. De cette manière, l'Arduino ne contrôle pas les trains individuellement, il les détecte et les arrête dans les gares visible et cachée. Cette approche convient pour un petit réseau, mais elle est peut-être trop limitée pour un plus grand.

Bonne suite de réalisation.

Dominique

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2611
  • 100% Arduino et N
    • Voir le profil
Re : Futur réseau en N
« Réponse #6 le: novembre 09, 2021, 05:22:35 pm »
En effet, le système ABC permet au gestionnaire de ne pas connaître les adresses DCC des trains situés dans chaque zone. C’est une variable d’état définie dans les automates d’itinéraire qui détermine le ralentissement et l’arrêt du train sans le connaître.

Je ne connais pas, ni essayé ce système ABC, faut-il des décodeurs spéciaux ?

Je suis d’accord que, pour des petits/moyens réseaux, c’est plus simple que le suivi des trains intégral comme dans mon réseau. Ça m’a pris du temps mais je suis content d’être arrivé là, bien que ce ne soit pas fini. C’est pour cela que je n’ai pas encore décrit mon système, assez simplement pour le plus possible de modélistes me suivent : grande tâche !!
Cordialement,
Dominique