Auteur Sujet: De la harpe au train  (Lu 99 fois)

Jaaxx

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
De la harpe au train
« le: mars 17, 2019, 12:50:21 am »
Bonsoir,
cherchant des informations sur les flags des timers et les interruptions de l'UNO, pour un bricolage de harpe laser, je suis arrivé sur Locoduino.
Je vous dis chapeau bas pour le travail réalisé sur ce site et la mine d'informations. Clair, concis, précis.... tout ce qui donne envie de se balader dessus pour jeter un œil aux projets, aux discussions des différents intervenants, etc etc.

Je me prénomme Jacques (aka Jac ou Jax, au choix ^^), j'ai 54 ans. J'aime développer des programmes, qui ne servent généralement à rien... J'ai aussi quelques notions de réseaux industriels pour avoir travaillé sur certains calculateurs de vol des Airbus A310, A320, A330 et A340 et le protocole ARINC 429 (d'ailleurs j'ai été surpris de lire, au détour d'un fil de discussion sur ce forum, peut être au sujet de la carte Satellite V1, que les 380 utilisaient le bus CAN). J'ai aussi participé au développement d'outillages de tests pour les 330 et 340, en particulier un réseau de cartes destinées à sonner le câblage des avions: réseau en I2C, dans un environnement rempli par des moteurs électriques, aïe aïe, une vraie galère de mise au point (une usine à gaz qui n'a jamais marché en fait). Bref, ça c'est pour les avions.

Les trains. Ah les trains, offerts pour un Noël à l'age de dix ans, avec une grande table en contreplaquée.... Puis au fil des ans, grâce à des parents compréhensifs, des livres et des revues sont venues compléter les locos, les appareils de voies, ...... J'en ai passé des heures, vers 14/15 ans, à lire les 3 fascicules de Mr Pierre CHENEVEZ, intitulés "l'électricité au service du modéliste", à imaginer des PRS ou des Commandes Centralisées.
CCP (commande centralisée préparée), CCB (cc binaire), toutes ces commandes dites Cab-Control étaient câblées à l'aide de relais. Et faisaient le lien entre les locos et les alims, nommées STARES (acronyme oublié) qui avaient différentes vitesses et accélérations en fonctions de la signalisation et du type de motrice.

Ensuite je suis passé à d'autres préoccupations, les locos, les voies sont parties dans des cartons et la table en contreplaquée transformée en table de ping pong.
Il y a une vingtaine d'années, je me suis remis au train en pensant que mes enfants en bas age seraient intéressés. J'avais choisi un réseau tour-de-pièce modulaire, constitué d'un module central d' 1m50 de long et de deux modules de rebouclage? Mis bout à bout, les trois modules formaient un os. Il y avait 4 cantons (pour 2 locos). La Commande Centralisée et le TCO ont été écrits en Basic sur un Amiga 4000, connecté à une carte (perso) à base de Atmel 89C51 (assembleur perso), servant de datalogger et de commande des relais d'alims. Ça ne marchait pas trop mal, à la longueur prêt des câbles les plus longs ! Et puis je suis repassé à autre chose (en plus mes gamins ne s'intéressaient pas au modélisme ferroviaire). Puis il y a 4 ans, l'idée saugrenue de faire quelques appareils de voies perso m'a traversée l'esprit: avec un peu d'entrainement on doit pouvoir faire un grill. Mais là on s'éloigne du sujet de votre site :)

Je ne connaissais pas le DCC, mais en regardant un peu le système, je me dis que son architecture est bien évolutive et en accord avec un réseau modulaire (de même que le CAN). On veut rajouter un module au milieu du réseau ? bah faut juste changer les connections des feeders et de la rétrosignalisation (peut-être des limitations avec des modules en Y?). Et puisque mon projet de harpe laser est terminé je me demande si je ne vais pas fourrer mon nez dans le protocole DCC et déstocker les trois modules qui prennent la poussière!! Le hic concerne mes vieilles motrices Jouef, qui ont presque 45 ans... Pas sûr que leurs moteurs acceptent un décodeur. Et que Madame soit d'accord!

Je vous dit encore bravo pour ce site!

Cordialement :)
Jac

Dominique

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1582
  • 100% Arduino et N
    • Voir le profil
Re : De la harpe au train
« Réponse #1 le: mars 19, 2019, 01:54:12 pm »
Bonjour Jac,

Merci pour les compliments (on ne s’en lasse pas  :D) et cette belle introduction personnelle.

Je crois qu’un des buts de Locoduino serait, si possible, de faire revenir les jeunes à la technologie, la curiosité, la recherche sur ce terrain très divers et captivant qu’est le modélisme ferroviaire. Il y a des choses à faire bouger chez nous !

En ce qui concerne le Can dans les A380, je laisse Christian compléter, pour avoir été commandant de bord sur A320, encore récemment. En tout cas dans nos réseaux, c’est l’idéal.

Au plaisir de te lire prochainement.

Cordialement
Dominique

Jean-Luc

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1403
    • Voir le profil
Re : De la harpe au train
« Réponse #2 le: mars 19, 2019, 04:18:39 pm »
Bonjour et bienvenue

d'ailleurs j'ai été surpris de lire, au détour d'un fil de discussion sur ce forum, peut être au sujet de la carte Satellite V1, que les 380 utilisaient le bus CAN

https://www.aviationtoday.com/2009/05/01/can-bus-in-aviation/
https://ieeexplore.ieee.org/stamp/stamp.jsp?arnumber=6979561

Current CAN Bus Application Areas:
First application on A318 and A340 for cabin ventilation system control
  2005 : A380 => 75 CAN buses, 420 CAN nodes
  2009 : A400M => max. 118 buses depending on A/C configuration
  2013 : A350 => more than 100 buses
  A380 Example: Reduction from 90 single wires to a single 2 wire CAN bus for flight deck control panels
  CAN bus is used for environmental control system, fire detection, door controller, water & waste, oxygen systems, galley, seat actuation, cargo loading systems,...
  CANopen is used for space applications (ESA programs)

https://www.can-cia.org/fileadmin/resources/documents/proceedings/2012_knueppel.pdf
https://www.arinc-825.com/arinc825-standard
Cordialement

Jaaxx

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Re : De la harpe au train
« Réponse #3 le: mars 19, 2019, 11:53:38 pm »
Merci pour les spécifications du bus CAN dans l'aéronautique, j'ai regardé vite fait. Les bus ont suivi l'évolution du matériel embarqué, de la multiplication des calculateurs, de leurs fonctions/interactions... Effectivement le choix du CAN semble logique, techniquement et économiquement puisque bien éprouvé par d'autres secteurs de l'industrie.
Pour les pilotes de ce forum, j'ai travaillé sur les EFIS/ECAM (FCD66) et les DMC (Datas Management Computer) associés ;). Et là c'était le bus RS232, utilisé pour les tests sur ATEC4000, qui posait problème: faible bande passante entre autre...

Citer
Je crois qu’un des buts de Locoduino serait, si possible, de faire revenir les jeunes à la technologie, la curiosité, la recherche sur ce terrain très divers et captivant qu’est le modélisme ferroviaire. Il y a des choses à faire bouger chez nous !
Exact. Le modélisme (en général) est une activité complète qui mériterait, par exemple, de faire partie des Temps d'Activités Périscolaires (TAP) des écoles primaires. Le champ d'application du modélisme ferroviaire est suffisamment vaste pour être adapté à chaque gamin. Quand j'entends des décideurs affirmer que les enfants du primaire doivent faire du code sans proposer de champs d'applications, ça me hérisse: le ferro-modélisme (ainsi que la robotique) devrait être une proposition. Et pour les enfants qui ne seraient pas intéressés par l'aspect "électronique/informatique", il y a toute la partie artistique du réseau à envisager.
Les rares fois où j'ai évoqué le modélisme ferroviaire avec des élus, en réponses à des questions concernant la programmation au primaire, j'ai été regardé comme un bonobo dans une cage d'un zoo. Et leur expliquer qu'il faut commencer par de l'algorithmique clôt la discussion. Le p'tit train, ça fait jouet de gamin, un truc pas sérieux... ou à l'opposé un réseau géant de grande marque hyper technique et méga cher. A ça il faut ajouter les problèmes d'assurances: quoi, une scie à chantourner dans les mains d'un enfant? un fer à souder? un pyrograveur? omg mais que fait la police! Au CM2, l'instituteur nous faisait faire du travail manuel, on avait 2 pyrograveurs, une scie à chantourner électrique, des cutters,... et nous avait appris à nous responsabiliser avec le matériel. Bon, je m'éloigne un peu du sujet ^^
Alors si sur le forum de Locoduino il y a un directeur d'école, un élu chargé de l'enseignement primaire ou un maire, ce serait bien d'avoir un plaidoyer (au format pdf) en faveur du modélisme dans les écoles, réalisé par des gens qui connaissent bien le sujet :) (désolé je suis parti loin d'une UNO une fois de plus)

Test envisagé si je me lance dans le DCC/Rétro-CAN
Bricoler une auto-manette de vitesse de motrice, recopiant la vitesse calculée par la Commande Centralisée en mode automatique, et débrayable lorsque on passe en mode manuelle.
Pour ce faire utiliser un servo modifié et relié à une manette quelconque: repiquer le fil de consigne du potentiomètre de sortie du servo (fil médian du potar) pour l'utiliser comme commande de vitesse (peut être avec un étage haute impédance?) et numériser sa valeur avec l'Arduino.
En mode auto le servo est commandé normalement ([1ms,2ms] 50hz), la manette bouge au grée de la vitesse calculée et il est impossible de la bouger à la main. En mode manuel le servo n'est plus rafraichi, ne maintient donc plus sa position, et peut être actionné à la main via la manette.
Bon c'est juste une idée en passant, peut être bonne, peut être mauvaise ^^.

Carte Satellite et commande d'aiguillage
La question devrait être posé dans le bon sujet: avez vous envisagé de commander des moteurs pas à pas à l'aide de la carte?

Cordialement.