Auteur Sujet: LA PASSERELLE  (Lu 1610 fois)

laurentr

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
    • Voir le profil
LA PASSERELLE
« le: octobre 14, 2020, 07:22:33 pm »
Bonjour

A force expériences nouvelles je progresse dans la maitrise du monde "Arduino"! (mais je reste encore bien junior!)

J'ai poursuivi mes lectures et me suis intéressé aussi nouvellement aux cartes TEENSY (plus spécialement à la 3.2)

J'ai toujours en projet la réalisation de différentes interfaces dont voici les fonctionnalités.


1/interface DCC->CAN:
Pour la commande des accessoires ex servo et leds de signaux
On convertit une adresse (accessoire) DCC en la portant sur une adresse CAN et en transmettant un état
On exploite l'élément via par exemple une carte SATLLITEv1 pour activer un servo ou des leds (signaux) ou relais...

Intérêt du dispositif: n'importe quelle centrale peut piloter les accessoires y compris via un logiciel du marché pour le pilotage du réseau en DCC qui est alors 100% compatible. (RRTC, CDM Rail, ROCKRail, et meme JMRI! ...)

On peut aussi créer des décodeurs autres que les satellites pour piloter leds, servo, relais, etc.
On utilise le bus CAN pour transmettre les instructions de commandes et l utilisation d'une bibliothèque nous y aidera.

On peut utiliser une bibliothèque pour décoder le signal DCC, par exemple la NMRADCC en version 2.0.5 qui est justement compatible avec les TEENSY 3.x! (Youpi!)

Grace a cela on peut alors via une fonction ad hoc récupérer l adresse d un accessoire d une trame et l'état

extern void notifyDccAccTurnoutOutput( uint16_t Addr, uint8_t Direction, uint8_t OutputPower )
 
2/ interface de remontée de rétrosignalisation:

Ici il s agit de remonter des informations de détecteurs d"occupation ou de position via des protocoles normalisés exploitable par nos centrales du commerce. (et donc un logiciel peut ensuite exploiter aussi ces informations)
3 protocoles sont retenus:

  • le S88
  • le RS LENZ
  • le LOCONET


SUPPORT DU CAN:
Pour le CAN, le TEENSY3.2 peut le gérer au niveau HARDWARE sur les broches 3 (TX CAN) et 4 (RX CAN) ( comme un MCP2515)
Il faut alors compléter au niveau HARDWARE avec un "tranceiver" tel que le MCP2551 ou le MCP2542 pour gerer les ignaux CAN_L et CAN_H. ( et le terminateur avec pont pour la resistance de 120r)

Ou pourrait alors utiliser la bibliothèque ACAN TEENSY 3.1/3.2 qui permettra d exploiter la CAN du TEENSY comme celui d un MCP2515. ( si j ai bien tout compris?!)

https://github.com/pierremolinaro/acan

D autres sources sont peut être aussi valables?( celle ci me semble toutefois bien convenir  8))


Pour le RS LENS une bibliothèque existe aussi ( re Youpi!) mais sur 328P ( et "d autres bestioles" (sic)) Toutefois cela semble assez explicite pour pouvoir être utiliséaussi sur TEENSY. ( à vos avis??)

On peut trouver les informations ici et la télécharger:

https://sites.google.com/site/dcctrains/rs-bus-feed/software

Pour le S88 il y a déjà eu sur LOCODUINO des articles et on devrait donc pouvoir la aussi "piocher" dans l'existant.

https://www.locoduino.org/spip.php?article180

Pour LOCONET, il y a aussi des bibliothèques qui devraient pouvoir être exploitées.

Au niveau HARDWARE les PINS du TEENSY 3.2 semblent pouvoir couvrir tout nos besoins de par leur nombre ou leur spécificité.

Voila qui "plante le décors" de ce qu'il est conceptuellement possible de faire.

Mais voila ce concept est il une "pure hérésie" ou bien est il bien matériellement réalisable?

Le hardware ne semble pas être un obstacle premier infranchissable
Le bloc logiciel (librairies) existent pour la majorité des besoins à couvrir
Leur exploitation est par contre pour moi plus délicate mais collectivement nous devrions nous en sortir et pourquoi pas présenter une réalisation prochainement!!

Pourquoi pas en expo à TRAINMANIA 2021 en Mai prochain?

Laurent






DDEFF

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 625
    • Voir le profil
Re : LA PASSERELLE
« Réponse #1 le: octobre 22, 2020, 11:11:53 am »
Bonjour Laurent,

Ça bouillonne !
Je trouve intéressant de réfléchir à de nouveaux concepts, c'est toujours enrichissant et formateur.

Dans le sens DCC -> CAN, j'y vois un intérêt en ce sens que les modules DCC sont chers et que si on a un bus CAN (toujours en gestation, mais bien parti), c'est pour y faire exactement ce qu'on veut et aussi et (surtout) pour construire soi-même des modules bon marché.
Là, ça peut être intéressant de se creuser. 8)

Par contre, dans l'autre sens, j'ai un peu plus de mal.
Si on a déjà un bus RS, Loconet, ... je ne vois pas trop l'intérêt d'y intégrer un bus CAN.

Je pense que l'on doit chercher un bus CAN Locoduino qui sache tout faire (c'était déjà le cas de la V1), en ce moment en cours d'améliorations.
Et ce bus doit permettre, justement, de se passer de tout autre bus.

Qu'on arrive à y brancher une centrale du commerce est une bonne idée pour ceux qui en ont déjà une, mais je ne vois pas trop pourquoi aller plus loin.
A part ça, j'aimerais que ACAN soit la norme.

Bon courage !
Denis
"Ce n'est pas le puits qui est trop profond, c'est la corde qui est trop courte" (proverbe chinois)

laurentr

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 186
    • Voir le profil
Re : LA PASSERELLE
« Réponse #2 le: octobre 23, 2020, 11:37:09 am »
Bonjour Denis

Le second sens est une étape importante a double titre

1/ cela permet de juxtaposer différents systèmes pour les personnes déjà partiellement équipées et ne désirant pas tout changer

2/ cela permet d ouvrir vers une interface de pilotage "normalisée" du marche via une centrale référencée et prise en charge par les logiciels courants type RRTC, CDMRail, Itrain etc dont beaucoup d utilisateurs sont déjà aussi équipés.

En effet beaucoup ne rechignent pas à "bricoler un peu" mais dans des limites raisonnables afin de rester faire du modélisme et ne pas se transformer en développeur, concepteur, électronicien...etc

L idée est donc de traiter cela un peu en "boite noire " ou sur le modèle "LA BOX" avec un hard optimisé simple et peu couteux à assembler, un code facilement paramétrable à différents besoins qui couvre les modes classiques.

Je pense que sur le modèle "satellite" il doit être envisageable de "produire" 3 types d éléments:
1/ un décodeur de signaux full SNCF ( le plus manquant sur le marcher à quelques exception prêt) simple à mettre en œuvre
2/ un détecteur d occupation pour la retrosignalisation
3/ un pilote de servo
4/ ultérieurement une IHM comme interface physique

Toutes ces éléments sont "éparpillés" et bien illustrés sur le site ( et ailleurs) dans différents projets dont on peut s inspirer pour constituer LA PASSERELLE.
On peut soit la considérer comme un duo (DCC=>CAN & CAN=> Retro (RS, LOCONET, S88) ou comme 2 éléments séparés.
A titre d exemple une DIJIKEIJS DR5000 est une centrale rependue offrant de nombreux avantages et interfaces. Elle est supportée par les différents logiciels du marché.

Je pense avoir bien fait le tour du concept... et illustré les avantages que cela produit en terme de modularité, d'ouverture et d intégration.

D autres approches restent valables!

Laurent

Dominique

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2582
  • 100% Arduino et N
    • Voir le profil
Re : LA PASSERELLE
« Réponse #3 le: octobre 23, 2020, 01:16:21 pm »
Bonjour Laurent,

Je dis bravo pour cette belle initiative, dans le cadre d'un projet partagé comme La Box, auquel je souhaite plusieurs participants actifs. La tâche sera importante, sur la partie logicielle surtout, mais pour le matériel, on peut te faire confiance vu toutes les réalisations que nous avons vus.

Je sors d'une période de gros travaux dans le jardin et la maison pour préparer l'arrivée de la fibre, ce n'est pas tout à fait fini mais je regarde ton projet dès que possible.

L'idée que DIJIKEIJS a su le faire, alors Locoduino peut le faire, me semble marrante, mais ça reste à prouver.

Mais c'est le début, donc courage !

Cordialement,
Dominique