Auteur Sujet: décodeur dcc à uln2003 pour moteurs d'aiguille type mtb, et extensions à 74hc595  (Lu 453 fois)

trimarco232

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 171
    • Voir le profil
Bonjour,
j'avais dessiné des modules d'extension qui permettent de commander des moteurs type mtb (à la rigueur, ça peut marcher avec des solénoïdes à faible consommation genre fleischmann)
emporté par mon élan, j'ai aussi dessiné un décodeur dcc qui peut servir de maître pour ces modules : la capacité est impressionnante

(j'ai aussi sous le coude des modules à mosfets costauds (pour peco), ou moyens (pour tous solénoïdes raisonnables), le tout commandé par "ma" centrale
je dessinerai peut-être un décodeur maître pour ceux-cis, (s'il y a une demande), un peu moins simple car j'y ajouterai une cdu à xl6007)
édit : le décodeur dcc pour solénoïdes courants (roc, flesichmann, trix ...) est dessiné, voir l'article https://forum.locoduino.org/index.php?topic=1433.msg15526#msg15526

une image, en attendant :
« Modifié: juin 29, 2022, 04:50:04 pm par trimarco232 »

trimarco232

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 171
    • Voir le profil
la carte décodeur dcc est pilotée par un nano, il y a l'optocoupleur rapide dcc, un module dcdc 5v (option, si on ne peut pas utiliser le 5v du nano), 3 uln2003 et 2 74hc595 ;
j'ai préféré  mettre 3 uln2003 à la place de 2 uln2803, car c'est finalement moins encombrant, d'avantage disponible, et globalement moins cher ... de + ça permet de doubler certaines sorties, utile s'il faut + de courant ;
j'ai mis 2 74hc595 ; le but est de libérer des broches du nano, mais aussi d'appliquer un pwm à l'entrée OE des 74hc595, ce qui permet de moduler la puissance appliquée aux moteurs ; les broches libérées permettent de créer 2 liaisons de type spi (une à gauche, une à droite), pour piloter les cartes d’extension à base de 74hc595 ; les broches en rab sont sorties sur le bornier du bas, agrémenté quelques lignes d'alimentation ;
les cartes d'extension sont comme le décodeur, moins l'optocoupleur, le nano, et le convertisseur dcdc ; les cartes à implanter à gauche sont (légèrement) différentes de celle à implanter à droite, mais incompatibles entre elles ;
une astuce, je commande le pwm des 74hc595 par la ligne du latch ; c'est faisable dans cette application, cela me permet d'économiser un fil ; (cette idée m'est venue tardivement, ça m'a fait modifier tous mes dessins déjà réalisés ...)
la connectique, tant pour les aiguillages ou les modules entre eux, laisse le choix entre des borniers à visser au pas de 3.5, ou des nappes jst xh au pas de 2.5 ;
je n'ai pas chiffré le coût, mais je pense que ça reste très bas par rapport aux produits du commerce ; à part le nano, dont le prix des clones a grimpé, la disponibilité des composants choisis n'a jamais posé de problèmes ; il me faut 2 jours (ou 1 jour et 1 nuit pour dessiner la carte décodeur dcc)
.
le soft reste à faire .. il faut :
- mettre les commandes dans une queue et les actionner à tour de rôle ; (supprimer les commandes contradictoires dans la queue)
- dans l'idéal, je verrais une petite ihm, qui invite depuis la console à saisir et à placer dans l'eeprom quelques paramètres, tels : nombre d'extensions à gauche et à droite, adresse de base, taux du pwm ... cela permettrait à un non arduiniste de paramétrer confortablement le truc (le téléversement du firmware étant effectué), une option qui amha fait souvent défaut dans notre sphère

« Modifié: juin 29, 2022, 06:42:53 pm par trimarco232 »

Marc-Henri

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 168
    • Voir le profil
    • Modélisme ferroviaire & électronique
Bonjour Trimarco,

Il y a une dizaine d'années, j'avais réalisé une commande d'itinéraires pour le réseau en N d'un ami. Ce système, piloté par un Atmega8, commande 48 relais reliés à une chaîne de 6 IC 74hc595, le tout réparti sur 3 cartes.

Les aiguillages étant à solénoïdes, nous avons sué pour que les pics de courant des solénoïdes ne perturbent pas les 74hc595. Du câble blindé entre les cartes a résolu 90% du problème. Récemment, mon ami a remplacé les solénoïdes par des moteurs MTB ce qui a complètement éliminé les perturbations.

Attention donc si ton système est utilisé avec des solénoïdes.

Très bonne fin de semaine.

CATPLUS

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 346
    • Voir le profil
Bonjour

Il y a quelques années j'avais fabriqué ceci (photo)
ATTENTION: Les TESTs ont été réalisés UNIQUEMENT avec les Moteurs PECO & GAUGE MASTER

1 interrupteur (peut  être remplacé par un relai)
1 condensateur de 2200µ /25volts (ATTENTION à la POLARITE "sens")

Fonctionnement en CC de 16 à 18 Volts
Avantage uniquement marche / arrêt, pour le programme Arduino => Rien, ni milliseconde, ni delay, etc..... :)

J'ai abandonné par l'utilisation de Moteur Tortoise
Cordialement
Best Regards

trimarco232

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 171
    • Voir le profil
Bonjour merci pour vos retours,
.
à CATPLUS
la solution d'avoir une capa par paire de solénoïde est indiquée dans le cas d'une commande manuelle, et simplifie en effet le programme dans le cas d'une commande électronique
pour ma part, je préfère la solution avec une seule capa côté maître (celle de la CDU) : ça oblige à commander les aiguilles à tour de rôle, mais économise des capas et simplifie le dessin des commandes par mosfet ; c'est montré ici : https://forum.locoduino.org/index.php?topic=1433.msg15526#msg15526
.
à MARC-HENRY
j'ai déjà en service un poste d'aiguillage à base de CDU et de commande de peco avec du 24v (capa de 35v), le tout avec des 74hc595 et des mosfets ; il n'y a pas de problème de parasites, mais le tout est monté sur sur le même circuit imprimé, il faudra en effet voir ce que ça donne avec un maître et des extensions
en tous cas la version à uln2003, ici, est destinée aux moteurs type mtb
« Modifié: juillet 02, 2022, 10:42:40 am par trimarco232 »