Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - trimarco232

Pages: [1] 2 3 ... 17
1
Vos projets / Re : LaBox : Evolutions ?
« le: février 20, 2024, 10:15:50 am »
Bonjour ,
attention , il y a ici 2 choses :
1) la recherche d'un nouveau microcontrôleur
2) l'info documentée selon laquelle , la compatibilité annoncée de LaBox avec Railcom , risque fort de ne jamais voir le jour
tant pour ceux qui se sont lancés que pour ceux qui se documentent , il ne faut peut-être pas donner l'impression qu'on cherche à dissimuler le 2) ...

2
1) Arduino classique à base d'AVR : 5v , convient pour 90% des besoins , manque de capacité pour certaines applis
2) ESP32 , 3v3 , la superstar , puissance , wifi CAN , prix , disponibilité , existe aussi en toute petite carte (avec USB)
perso , je n'aime pas ... : il y a un OS , cad. qu'il s'efforcera sans doute de faire ce qu'on lui demande , mais au final il fera ce qu'il veut : si on lui demande de faire des trucs précis , DCC , railcom , c'est la cata ; de + , mauvais ADC , latence d'ISR anormalement longue et variable , "poor wifi integration design"
(les gens de DCC EX l'ont laissé tomber , ils s'orientent vers du STM32 avec un ESP32 C3 en simple interface wifi)
3) STM32 , amha le top en 3v3 , CAN , mais pas de wifi

Bonjour Marc,

Merci pour cet inventaire intéressant car exhaustif.
à ton service
Je suis d’accord avec toi sur de nombreux points. Tout d’abord, concernant les Arduino, surtout les Nano. On a tendance à les oublier mais pour pas mal de choses, ils font le job. On les accuse de prendre beaucoup de place, pas trop les Nano mais les Mega par exemple. Sauf qu’un Mega c’est 3 ports série, et plus de 40 broches « vraiment » utilisables. Pas de concurrent à ma connaissance de ce point de vue. Et a-t-on toujours besoin de faire petit ?

Pour l’ESP32, je te trouve trop critique et là encore, tout dépend du besoin. Il est indéniable qu’à ce prix, avec les possibilités offertes, c’est absolument canon.

Sans avoir vraiment optimisé le programme, je fais du DCC avec et aussi du Railcom !!! Alors oui, j’ai 25% des trames qui sont hors des spécifications du NMRA mais tout fonctionne depuis longtemps et de façon très satisfaisante.

Et alors, concernant Railcom, je ne te suis plus du tout. Là aussi nous avons un certain recul (1 an ½) et aucun retour négatif. Michel a même testé avec succès trois lectures Railcom simultanées avec le même ESP.
il y a bien entendu une part de subjectivité de ma part (c'est pour ça que j'ai précisé "perso") ; perdre un peu de bande passante à cause de quelques messages déformés , je suis bien d'accord que c'est acceptable , mais je trouve ça dommage , dès qu'on peut faire quelque chose de nickel avec la plupart des autres microcontrôleurs
et en effet , je suis inquiet pour le railcom , je vois mal le cas d'une centrale qui pourrait se remettre à émettre intempestivement des bits DCC , alors que les décodeurs s'attendent à un cutout et commencent à envoyer leur canal 1 railcom ; sans doute les décodeurs sont protégés contre ça , mais perso je tiens à éviter à tout prix

Il y a un peu de doigté sans doute à mettre quand on développe avec l’ESP32. Chercher à utiliser les deux cœurs mais en sachant que toutes les applications asynchrones l’on fait avant nous (Serial, WiFi, CAN, Web…). Je n’ai pas de recul là-dessus mais je désactive maintenant le Wifi quand je n’en ai pas besoin et aussi le port Serie. Est-ce vraiment efficace ? Dans quelle mesure ?

Quant à DCC-Ex, tu confirmes ce qui se présentait qui est qu’ils ne développeront pas Railcom sur ESP32 ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la Box. Ni pour moi, car même si je dispose d’une solution alternative, j’aurais préféré utiliser la Box avec les satellites autonomes.
je ne suis pas dans le secret de DCC EX , donc je ne peux rien confirmer je peux juste constater que ce n'est toujours pas fait , et supputer que vu leur niveau , ce serait déjà fait si c'était possible . Par ailleurs mes connaissances de la bête (RMT , interruptions) font que que ce n'est pas possible en l'état actuel  ; on peut espérer une suite favorable , car l'ESP32 sait intrinsèquement le faire , mais je suis pessimiste

Que l’on se comprenne bien, je ne dis pas, loin s’en faut, que l’ESP32 est exempt de défauts, mais qu’on ne peut pas l’exclure car il répond à de très nombreux besoins.

Et une fois encore, c’est le besoin puis le prix qui doivent nous guider. N’est-il pas par exemple plus judicieux de mettre deux ESP sur une carte en répartissant les tâches qu’un seul microcontrôleur qui vaut deux fois le prix.

chacun fait comme il veut , maintenir 2 logiciels différent me gênerait , je me braque sur certaines choses qu'un ESP32 ne peut pas faire , et 2 ne pourront pas non plus ...
j'ai dit ce que je pensais devoir dire , mais je pense que le choix du microcontrôleur n'est pas si crique à ce stade ; vous preniez la décision de migrer , tu aurais vite fait d'adapter ton sauf au nouvel élu , et entre temps Laurent , (qui me pardonnera mes intrusions ? ) aura déjà dessiné la nouvelle carte
il faut que je vous laisse travailler maintenant (pareil pour moi , j'ai tant de choses en retard) !



Christophe

3
Vos projets / Re : Les SATELLITES AUTONOMES: évolutions du socle initial
« le: février 15, 2024, 10:50:02 pm »
Bonsoir ,
(j'étais absent de vos topics et le temps passe vite , alors n'hésitez pas à me (re)poser des questions)
je reviens vers vous pour vous faire part de mes expériences et réflexions quant au choix de différents arduinos selon le besoin (et l'envie) ... pour tout de suite dire qu'il n'y a pas de solution évidente
perso , j'utilise plutôt des arduino complets , avec USB et bootloader , c'est plus facile à téléverser , à paramétrer , et à interfacer avec un PC ; il est placé en carte fille sur le circuit imprimé , qui comporte les autres composants nécessaires au montage
je les classe très subjectivement en 2 catégories : les 5v et les 3v3 ...
- les 3v3 , qui ont l'avantage de la compatibilité avec certains périphériques modernes
- les 5v ont l'avantage d'une meilleure commande des mosfet , d'une meilleure immunité aux parasites , quand on commande par exemple des circuits externes du genre 74HC165 ou 74HC595 , et une compatibilités avec des périphériques classiques capteurs , etc.) en général , les 5v marchent aussi en 3v3
dans un ordre quelconque :
1) Arduino classique à base d'AVR : 5v , convient pour 90% des besoins , manque de capacité pour certaines applis
2) ESP32 , 3v3 , la superstar , puissance , wifi CAN , prix , disponibilité , existe aussi en toute petite carte (avec USB)
perso , je n'aime pas ... : il y a un OS , cad. qu'il s'efforcera sans doute de faire ce qu'on lui demande , mais au final il fera ce qu'il veut : si on lui demande de faire des trucs précis , DCC , railcom , c'est la cata ; de + , mauvais ADC , latence d'ISR anormalement longue et variable , "poor wifi integration design"
(les gens de DCC EX l'ont laissé tomber , ils s'orientent vers du STM32 avec un ESP32 C3 en simple interface wifi)
3) STM32 , amha le top en 3v3 , CAN , mais pas de wifi
4) pi pico , 3v3 , wifi , n'a pas tous les défauts de l'ESP32 , mais des faiblesses comparé au STM32 , pas de CAN
5) les nouveaux AVR de Laurent , 5v , bien , mais désespérément pas de petite carte bon marché
6) UNO R4 , 5v , wifi , CAN , pas de défaut comme ESP32 et pi pico , un peu cher mais il existe des clones acceptables
...

4
Vos projets / Re : BASIC_AUTO_LOOP_REVERSER
« le: février 01, 2024, 04:36:37 pm »
(...)
Il se peut toutefois que vos décodeurs de locomotive n'apprécient pas à outrance ce genre de situation...
peux-tu développer , stp ?
Citer
Le principe repose sur le bypass des diodes de l'opto coupleur bidirectionnel ( BA354 par exemple)  par le premier essieux franchissant cette séparation en cas de polarites opposées entre les parties de rail fixe et  inversable qui va générer une interruption sur une entrée d'un CPU qui commute alors les sorties d un relais pour procéder aux alignements des polarités des deux zones.
je ne vois pas comment le dispositif se raccorde dans la boucle ; comment fait-il pour revenir en position initiale ?
Citer
L'alimentation n'est pas prélevée sur le courant DCC
c'est bien domage

5
Bonjour
bien entendu , il faut une double coupure entre 2 secteurs chacun alimenté par son propre booster
mais dans un secteur alimenté par un booster donné , il faut absolument laisser une des 2 files de rail sans coupure :
1) parce que la double coupure est inutile , Laurent n'a rien démontré
2) parce que pour le fonctionnement du railcom , il faut que le courant émis par le décodeur puisse se reboucler vers le court-circuit (cutout) créé par le booster entre les 2 files de rail , c'est le béaba !

si tu as par exemple un évitement sur voie unique avec un aiguillage electrofrog à chaque extrémité , il y a déjà , d'office , 2 coupures au talon de chaque appareil : il suffit donc d'utiliser ces 2 coupures pour les 2 cantons situés entre les 2 appareils ; notons toutefois que dans ce cas , les 2 coupures se situent sur 2 files de railles différentes , il faut donc gérer ceci au niveau du module de rétrosignalisation
c'est à la technique de s'adapter au réseau , aux choses , pas l'inverse

par ailleurs , les modules qui créent une zone tampon entre 2 boosters sont généralement inutiles , car la désynchronisation des boosters reste dans les deadtime des 2 ponts en H ; citer des publications commerciales n'a pas de sens , si on n'en explique pas le réel intérêt

6
(...)
ZAP = Zone d'APpareils.
Toutes les coupures se font sur les 2 rails
Bonjour ,
de mon temps , ZAp = Zone d'Approche : il y a malheureusement une confusion possible
https://www.roverch.net/modelisme/EnclApproche.htm
Citer
(...)
Toutes les coupures se font sur les 2 rails
c'est sans doute dommage , si ce n'est pas forcément utile

7
Vos projets / Re : LaBox" : Une Centrale DCC polyvalente et abordable
« le: janvier 21, 2024, 11:11:02 am »
Bonjour,
exact , mais le mieux , c'est de sourcer un régulateur fixe

8
quelque chose comme ça ?

9
Vos projets / Re : Décodeur de locomotive multifonctions
« le: janvier 18, 2024, 09:11:44 am »
les entrées d'un comparateur analogique sont analogiques

10
Avec loconet et autres on n'a que le sens retrosignalisation. L'autre sens doit passer par la voie avec la limite de débit que ça impose.
Le CAN étant bidirectionnel il s'impose comme la solution idéale.
à priori non , les messages de commande transitent par loconet , donc ils peuvent être utilisés par les décodeurs ; cela a d'ailleurs été vendu comme moyen d'alléger le traffic des packets dans le DCC
(en réalité cela passe effectivement , très généralement , dans le DCC , la bande passante n'étant critique que pour les très grands réseaux ... ou pour les réseaux les + automatisés)

11
Vos projets / Re : Re : Projet partagé d'un gestionnaire de réseau
« le: janvier 18, 2024, 12:08:18 am »
(...)

Il est vrai qu'à la SNCF les bretelles sont traitées spécialement, les deux aiguilles sont appairées, elles sont nommées Axa et Axb et toujours manoeuvrées ensembles, pour des raisons de sécurité.as t'on besoin de faire pareil.

Pierre

amha , on n'est pas obligé ... mois je le fais ... le petit inconvénient , si on a des moteurs lents commandés à tour de rôle , cela rallonge le temps de formation de l'itinéraire ...

12
(...)
Citer
D'accord pour la position par défaut et la vitesse.
Pour les moteurs c'est plus un problème à régler au niveau du décodeur. Et il suffit d'une temposisation entre le moment où
on change les aiguilles et l'ouverture du signal pour tenir compte des moteurs lents.
suffit pas : si tu fais une commande segmentée des moteurs , il faut (tout simplement) attendre le moment où le dernier moteur a terminé sa course

13
@ Etienne

Je pense que la distinction des aiguilles gauche/droite n'est pas la bonne. Je préfèrerait TD/DV (Tout Droit/ DeVié) pour voir la distinction de vitesse entre la vitesse en cas de position tout droit et en position déviée. Il y a les aiguilles enroulées, bien sûr  :P
On peut aussi dire autrement en donnant carrément la vitesse pour chaque position (120/30) qui serait plus universelle ?

Denis
Tu as raison.

ben non , gauche/droite est clair pour toutes les aiguilles , y compris les symétriques

14
Vos projets / Re : Projet partagé d'un gestionnaire de réseau
« le: janvier 17, 2024, 05:03:35 pm »
(...)
- un seul train par canton,
- des signaux positionnés selon ces règles (sémaphores, carrés, avec ralentissement, etc..),
- des commandes des trains pour le respect des ralentissements et arrêts selon la signalisation,
- des détecteurs de présence et/ou d'identification(RFID, RailCom) des trains par canton, zone, aiguille, etc.
(...)
Dominique

Bonjour ,
je n'ai encore rien lu , ça viendra , mais je souhaite (re)(re)préciser mon point de vue concernant les signaux :
en modélisme , ils n'ont aucune influence sur la marche des trains , c'est des éléments de décor , que l'on s'efforce d'animer avec réalisme , mais ce n'est absolument pas obligatoire
les trains n'agissent pas selon la signalisation , mais obéissent à l'automate , lui-même en fonction des ordres et de la situation du réseau

15
Vos projets / Re : Décodeur de locomotive multifonctions
« le: janvier 17, 2024, 04:55:51 pm »

Bonjour , (désolé pour le silence , j'étais ... ailleurs)
je ne comprends pas bien ta question , il n'y a pas de mode digital ici
c'est normalement le comparateur qui fonctionne (sur le rail qui vabien) , et de temps en temps l'ADC (rapidement sur 1 rail puis sur l'autre)
peux-tu préciser le souci ?

Pages: [1] 2 3 ... 17